Notre dernière réunion publique

Après Lusignan-Grand lundi dernier où nous avons proposé de fêter, l’année prochaine, le cinquantenaire de la fusion des communes de Saint-Hilaire-sur-Garonne et de Lusignan-Grand, nous tenions, mercredi 11 mars, notre dernière réunion publique à la salle des fêtes de Cardonnet. Malgré le match de foot qui se jouait en même temps, nous avons pu échanger sur l’ensemble des thèmes qui nous sont chers et que nous vous avons présentés tout au long de cette campagne (cf compte rendu de notre première réunion publique). Un point précis a été fait sur le projet de lotissement au cœur du hameau, 18 maisons sur un terrain de coteau avec une pente atteignant 30% (vous trouverez le plan ci-joint). Cela nous a permis de démontrer qu’il faut prendre le chemin inverse de celui pris par la municipalité sortante.

Si nous ne remettons pas en cause la nature constructible de ce terrain ou une partie du moins, nous voulons une vraie réflexion d’urbanisme, qui inclut une charte architecturale.

Cette charte porterait sur la nécessité de l’insertion paysagère d’un tel projet, sur l’utilisation de matériaux renouvelables, sur l’économie des ressources naturelles et la production d’énergie, sur la création d’espaces publics et de rencontre, enfin sur la végétalisation des terrains.

Il nous faut limiter les constructions sur les plus fortes pentes pour éviter l’érosion lors des pluies qui vont devenir de plus en plus fréquentes et violentes, le dernier épisode en est encore la preuve.

La concertation reste bien entendu au cœur de notre démarche et elle doit se réaliser bien en amont avec les habitants résidant sur le secteur pour intégrer leurs préoccupations et trouver le bon compromis.

La voirie a été aussi abordée avec le syndicat intercommunal (SIVAC) dont nous dépendons. Doté de 14 employés, la gestion doit être remise à plat et mise en étroite relation avec les affectations des employés municipaux. Il est par exemple anormal de voir les employés du SIVAC tailler les haies derrière la mairie alors que c’est du ressort des employés communaux. Par contre, les recentrer sur leur cœur de métier (entretien des fossés, de la voirie…) afin notamment d’anticiper les dégâts de fortes pluies est notre préoccupation.

La concertation reste bien entendu au cœur de notre démarche et elle doit se réaliser bien en amont avec les habitants résidant sur le secteur pour intégrer leurs préoccupations et trouver le bon compromis.

Tout ce travail reste à faire et nous le ferons avec vous en cas de victoire. C’est pour cela que nous vous demandons votre confiance. Dimanche 15 mars, votez liste entière « Tous engagés pour le renouveau citoyen »

Nous vous remercions pour votre soutien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *