Notre commune déconfinée

Nous voilà la 9°semaine après le lancement du confinement et des mesures radicales qui ont été prises en urgence pour faire face à une situation à laquelle nous n’étions absolument pas préparés, et ce malgré les alertes répétées de notre système de santé.

Le surmenage du personnel soignant, le chômage partiel et la perte de revenus pour beaucoup d’autres, ainsi que la chute de l’activité économique ont touché nombre de nos concitoyens.

Face à ces mesures imposées, notre Société, pour sa survie humaine possède un formidable atout : la Solidarité. Issue de la Fraternité, elle fait partie des principes fondateurs de notre république.

Si des élans ponctuels de solidarité privée ont été salués, la solidarité publique permet de donner une réponse aux besoins de tous les citoyens avec une égalité d’accès. C’est le rôle de l’Etat et de tous ses échelons (les collectivités territoriales et locales) de veiller à l’application pleine et entière de ce service public. Si l’Etat se trouve défaillant, c’est le devoir des collectivités de faire leur possible et de prendre le relais pour répondre aux besoins des citoyens surtout en cas de crise sanitaire.

L’heure est donc venue de constater comment les actions municipales et de solidarité publique ont été menées afin de soulager nos concitoyens de la crise subie :

Si certains commerces de proximité ont continué leur activité (cf article précédent), tout un pan de notre économie municipale a été à l’arrêt ou a subi une forte baisse du chiffre d’affaire. Le restaurant « Le Temps de Vivre » est toujours fermé et a du faire face à des problèmes de trésorerie, tout comme les acteurs touristiques le camping du Moulin de Mellet, les gîtes du Domaine du Vallon et la chambre d’hôtes de « Pré-Poussou ». De nombreux artisans n’ont géré que les urgences et pour les commerces restés ouverts, certains, comme la boulangerie, ont subi une perte de fréquentation et une modification de la consommation. Dans une petite annonce médiatique, M. le Maire déclare : « On n’a pas beaucoup de commerces sur notre commune donc quand on peut faire des gestes en direction de nos commerçants et artisans on les fait. On est présent et on est à leur côtés » (à visionner ici). Actuellement, aucune démarche de soutien municipal pour l’activité et la relance économique n’a été mise en place.

Une aide aux personnes âgées seules ou ayant des problèmes de déplacement aurait été proposée avec le concours du personnel municipal. À partir de quand et sur quels critères ces personnes âgées ont-elles été contactées et pour quels services ? Il semblerait que certaines personnes âgées ont été oubliées ou contactées très tardivement. Il n’y a eu aucune communication officielle.

Nous pouvons nous réjouir de l’annonce municipale de distribuer un masque en tissu aux personnes de plus de 70 ans. Mais l’objectif de santé publique et la trésorerie de la commune permettent d’étendre la mesure à l’ensemble de nos concitoyens. Cette dépense ne représenterait qu’environ 0,75% de la trésorerie disponible ! La solidarité et l’utilité publique d’une telle mesure ne déresponsabilisent pas ses bénéficiaires comme semble le craindre M. le Maire dans son annonce.

Concernant l’école, le suivi pédagogique a du se faire à distance pendant tout le temps du confinement. Avec quels résultats et conséquences (suivi pédagogique et décrochages) ? L’équipe pédagogique a lancé un questionnaire aux parents la semaine avant les vacances d’avril sur la disponibilité de matériel informatique et d’accès internet au domicile. Quels ont été les résultats de cette enquête avec quelles conséquences d’action ? Quelles aides la municipalité a-t-elle mis en place pour les éventuelles familles identifiées avec des soucis de suivi pédagogique à domicile ? Pour l’instant, aucune annonce ni information.

Enfin, je ne peux malheureusement que constater le manque de communication et de cohésion collective face aux problèmes majeurs de cette crise et aux solutions à trouver. Les questions posées à M. le Maire sont  restées à ce jour sans réponse.

Beaucoup de regrets donc. M. le Maire avait la possibilité d’ouvrir largement le débat à la hauteur des enjeux pour agir au-delà des positions partisanes et dans l’esprit de transition municipale. Il a préféré prendre de rares décisions en comité restreint, bien loin des besoins et du questionnement de nos concitoyens.

C’est aussi en temps de crise que l’on voit la grandeur de l’intérêt porté à autrui…

Gaëtan VASTESAEGER,

Votre conseiller municipal élu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *