Marie-Laure Lautié

36 ans, tatoueuse réparatrice,

«Le possible commence avec nous »

Il y a 4 ans, nous avons eu un réel coup de cœur pour notre maison située dans le secteur de Montillet, route de Fourtanet, un coin calme, serein et en campagne. Après deux ans de travaux nous emménagions enfin sur la commune avec plein d’enthousiasme mais nous avons rapidement été rattrapés par la réalité : le manque de structures au sein du village se fait vite ressentir, d’autant plus en arrivant d’un petit village où nous avions pour habitude de nous réunir pour partager avec d’autres habitants de tous les âges diverses activités. 

Quel dommage de n’avoir pu retrouver ici ces moments de convivialité et de partage. 

Nous devons faire ces activités extramuros à notre grand regret.

Et puis se pose aussi la question du médecin traitant… à l’heure actuelle nous devons faire plus de 40 km pour consulter un médecin car aucun praticien alentour n’accepte de nouveaux patients. 

Saint-Hilaire-de-Lusignan a les capacités d’offrir une vie plus harmonieuse, plus vivante à ses habitants : des structures dorment pendant que la commune se meurt. 

J’ai toujours apporté mon aide et mon soutien, dès que l’occasion se présentait : j’ai travaillé en partenariat avec pôle emploi, j’ai été présidente d’une association de parents d’élèves dans mon ancienne commune… Aider son prochain, faire preuve d’empathie et d’humilité sont des valeurs qui me sont chères. Voilà pourquoi j’ai décidé de m’engager aux côtés de Gaëtan et son équipe. 

A travers leurs motivations, leurs générosités et leurs humanités j’ai retrouvé une bonne partie des valeurs que j’incarne. 

Redonner de la lumière à notre si jolie commune endormie depuis bien trop longtemps fait partie de nos objectifs pour les six années à venir. 

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *