L’EAU EST-ELLE POTABLE SUR SAINT HILAIRE DE LUSIGNAN ?

DANGER ! Alerte au Chlorure de Vinyle Monomère

« Chaque personne physique, pour son alimentation et son hygiène, a le droit d’accéder à l’eau potable dans des conditions économiquement acceptables par tous » (Code de l’Environnement, loi n°2006-1772 du 30.12.2006)

De nombreux cas d’eau non potable ont été décelés chez des particuliers sur la commune de Saint Hilaire de Lusignan ainsi que sur d’autres communes de l’Agglo et limitrophes.

La pollution de l’eau du robinet est due dans ce cas à un composé chimique très toxique : le Chlorure de Vinyle Monomère CVM, composé utilisé dans la  fabrication des tuyaux d’adduction d’eau et classé cancérogène certain pour l’homme (notamment pour le foie) depuis 1987 (Centre International de Recherche sur le Cancer). La bioaccumulation de ce composé dans notre organisme  est donc fortement dangereuse. Si la législation impose une norme maximale de 0,5 µg/l depuis 2007, les relevés atteignent en 2019 plus de dix fois la norme par endroits sur notre commune. Ce composé chimique migre sous forme de gaz en suspension dans l’eau avec des variations liées à la température de l’eau et à son débit (un relevé négatif en période « froide » peut être positif quand les températures remontent). Si les tuyaux concernés datent d’avant 1980, la contamination de l’eau concerne une grande partie du réseau même plus récent car la pollution y est véhiculée. 

Depuis 2012, le Ministère de la Santé a prévenu l’ensemble des collectivités territoriales (donc les mairies) et demande la mise en place de prélèvements pour prévenir tout scandale et risque sanitaire. Eau de Garonne, filiale de la SAUR et  nouveau délégataire de service public pour l’eau potable, a installé quelques purges sur le réseau sans aucune communication publique dans le cas de contaminations. La mise en place de ces purges est la solution impérative et rapide à mettre en place mais fortement gaspilleuse d’eau potable (plusieurs m3 par jour !) et sans garantie de succès sur les analyses. La seule solution pérenne et écologiquement responsable est le remplacement à neuf des tuyaux concernés.

Monsieur Pierre DELOUVRIE est le maire de notre commune depuis deux mandats et Président de la Commission de l’eau pour l’Agglo d’Agen (l’Agglo est propriétaire du réseau utilisé par Eau de Garonne). En tant que maire et  président de la Commission de l’Eau, il est le garant de la salubrité publique sur sa commune.

N’ayant reçu aucune information de sa part, et face à ce problème grave de santé publique, nous vous invitons à lui demander des réponses lors de ses prochaines réunions publiques les 21 et 28 février, ainsi que le 06 mars.

MOBILISONS-NOUS POUR NOTRE SANTE

ET LE FUTUR DE NOS ENFANTS !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *